ORGEVAT
Village abandonné

Actuellement la Côte d'Hyot est située sur la commune de Bonneville. Elle est formée de nombreux villages : Barby, Chez Collachon, Clermont, chez Balon, le Mont, les Bragades, la Pallud, les Mériguets, les Baudins… et dominant tous ces villages, Orgevat Village abandonnéOrgevat.

A défaut d'édifices religieux, une grande portion de la Côte d'Hyot, faisait partie de la paroisse de Contamine-sur-Arve.

Au recensement pour la gabelle en 1561, les huit familles Métral, d'Orgevat, composées de 58 personnes figurent parmi les habitants de Contamine.

Aujourd'hui, je visite pour la première fois ce berceau de mes ancêtres Métral.

On y accède depuis "Chez le Court", (aujourd'hui sur les hauteurs de Faucigny, mais sur le territoire de La Côte d'Hyot jusqu'en 1870) à pied, à travers bois, un chemin raide défoncé que l'on empruntait autrefois avec des charrettes. Une demi heure de marche nous y conduit.

Le village est là, éloigné de toute civilisation ! Le temps aidé par l'abandon et les incendies a fait son œuvre : seules trois maisons ont été reconstruites sommairement. Envahi par les broussailles, des ruines, des murs en pierres sèches subsistent.

Dans les décoOrgevat Village abandonnémbres, on distingue ça et là, un linteau, l'emplacement d'un placard, quelques tuiles… L'entrée d'une superbe cave voûtée se devine et à l'intérieur, crochets et rayons n'attendent que les jambons et les tommes de la communauté.

Le réservoir alimente un seul point d'eau. La petite auge taillées dans un tronc d'arbre remplace le bassin primitif, qui lui-même avait supplanté le puits aujourd'hui comblé.

Les pois de senteur sont fleuris et les lilas embaument le printemps. Les vieux troncs rabougris des pommiers, des pruniers sont secs et, curieusement les extrémités des branches – s'élevant très haut, disputant la lumière aux fayards, charmilles, chênes et érables – sont couvertes de fleurs.

Nos ancêtres se rendaient aux offices religieux, déclarant souvent naissances et décès à Contamine. Mais l'éloignement de leur paroisse les incitait à fréquenter aussi Faucigny et Saint Jean plus proches. A 100 mètres du village, à travers les arbres séculaires, un sentier nous emmène au "Rocher des Croix" qui surplombe la vallée de l'Arve. Ici, le chemin de croix des Barnabites (aujourd'hui restauré) leur permettait de se mêler à la foule des fidèles lors de pèlerinages.

J'éprouve de vagues sentiments de bonheur, imaginant voir évoluer nos aïeux solidaires et unis, respectueux de la terre qui leur permettait de survivre, entendre retentir les rires des enfants, mais également de gêne presque de honte en ayant l'impression de violer leur intimité.

Vraiment ce village abandonné a une âme !

Orgevat a bénéficié d'une nouvelle vie pendant la guerre : les maquisards y avaient élus domicile, un café et les bals attiraient la jeunesse des environs, puis ce fut le silence.

On peut également accéder à Orgevat, en traversant prés et bois, en partant du hameau de "Chez les Syords", situé sur la commune de Saint Jean de Tholome.

Andrée Blanc.

ASSOCIATION
Chez Mme Mouthon - 57, allée de Villy 74130 CONTAMINE-SUR-ARVE
Copyright © 2005 - 2017- Tous droits réservés

compteur internet