Le Faucigny

Les premiers habitants connus du Bas Faucigny sont les Allobroges, d'origine celtique, venus du Nord de la Gaule sept siècles avant J.C. Ce peuple fut conquis par les Romains au 2ème siècle.

Les Romains construisirent des routes, réorganisèrent la province.

Les vestiges romains sont nombreux et divers dans le Faucigny. Entre autres, des tuiles et de la céramique ont été trouvées à proximité du château de Villy.

Dès le 3ème siècle, l'Allobrogie éprouvée par les désordres qui bouleversaient l'empire romain, devint peu à peu une région indépendante et le christianisme remplaça le druidisme.

Devant l'invasion des Barbares, les Romains abandonnèrent cette province aux Burgondes qui l'occupèrent, dès 456.

A la mort du 1er roi Gondioch, vers 474, ses quatre fils ne s'entendirent pas. Gondebaud fit périr Godemar et Chilpéric déposséda Godegisèle. Clovis épousa Clotilde, fille de Chilpéric, battit Gondebaud et rétablit Godegisèle sur le trône. Godebaud attaqua Godegisèle qu'il massacra et devint seul roi des Burgondes. Godebaud décèda en 516, laissant deux fils : Sigismond - qui fut canonisé - et Godemar, qui prit possession du royaume. Attaqué par les Francs, il les battit en 524. Clodomir fut tué et Godemar fut battu par Childebert et Clotaire.

La Savoie fut incorporée au royaume franc en 534. A la mort de Lothaire III en 869, le royaume Franc fut divisé. Une bonne partie de l'Allobrogie revint à Charles le Chauve. En 888, Rodolphe fils de Conrad, comte d'Auxerre administrateur au nom de Charles le Chauve fut proclamé roi. Ce royaume de Bourgogne comprenait entre autres le Faucigny.

Conrad le Pacifique, fils de Rodolphe subit l'invasion des Sarrasins qu'il battit en 952.

A la suite de cette guerre, se formèrent les puissantes familles féodales qui reçurent des titres et des terres en récompense de leur appui à Conrad.

Son fils Rodolphe III remis sa couronne à son neveu Henri II, empereur d'Allemagne en 1016. Sous la domination impériale dont la souveraineté trop lointaine ne s'imposait plus, des puissances locales se constituèrent. Le Faucigny conquit son indépendance.

Comme Cluses capitale jusqu'en 1310 et Bonneville qui la supplanta, Contamine subit les aléas de la province du Faucigny.

Faucigny, c'est le village, le château, la famille, la baronnie, la province.

Le premier membre de la dynastie, Aymerard apparaît vers l'an 1000, d'une lignée dont les origines ne sont pas précisément connues. Il s'établit au château construit vraisemblablement vers 930. Ses ruines dominent toujours la basse vallée de l'Arve.

En 1083, Guy de Faucigny, petit fils de Aymerard, évêque de Genève fait donation à l'Abbaye de Cluny de "l'église Saint Marie, sise en une localité dite Contamine avec tous les biens y annexés : serfs des deux sexes, chapelles et églises, vignes, champs, prés, bois, eaux, canaux, moulins, passages, terrains cultivés ou en friches..." (Regeste Genevois)

Héritière du fief, Agnès de Faucigny, n'a eu de son mariage avec Pierre II de Savoie qu'une fille, Béatrix qui épouse en 1242 Guigues VII, futur Dauphin du Viennois.

A la mort de Agnès et de Pierre II en 1268, le Faucigny est disputé entre le Dauphin et le Comte de Savoie.

Jean seul héritier mâle meurt sans descendance en 1282. Anne, fille aînée de Béatrix, hérita de toutes les terres des Dauphins de Vienne, épousa Humbert I qui devint baron de Faucigny.

Les hostilités entre la Savoie et le Dauphiné ne s'arrêtèrent qu'au mariage du jeune Hugues du Viennois, baron de Faucigny avec Marie de Savoie, en 1309.

A la mort de Hugues en 1321, la baronnie revint à ses neveux.

Désargenté, le Dauphin Humbert II vendit l'ensemble de ses biens au roi de France. La transmission du Dauphiné à la France se réalisa en 1349 au bénéfice de Charles V, fils aîné de Jean le Bon. L'appellation de "Dauphin" attribué aux fils aînés des rois de France viendra de là.

Six ans plus tard, Jean le Bon échangea le Faucigny avec le Comte de Savoie contre des terres situées dans le Dauphiné.

Ne voulant pas devenir savoyards, les Faucignerants se révoltèrent et il s'ensuivit des guerres et des occupations.

Pour constituer un apanage, le Faucigny tomba dans l'escarcelle du duc de Genevois Nemours, branche cadette de la Maison de Savoie fixée à la cour de France, en 1514.

A défaut d'héritier mâle, les terres furent restituées en 1659 à la branche régnante de Savoie, dont le Faucigny suivra désormais le sort :

De 1689 à 1695, les Français occupent le duché qui subit une nouvelle occupation française de 1703 à 1713. Le Faucigny est considéré comme zone neutre.

De 1743 à 1748, le Faucigny est sous le joug de l'occupant espagnol comme le reste du duché.

Le 22 septembre 1792, le général Montesquiou entre en Savoie. Vingt jours plus tard, les représentants du Faucigny votent la réunion de la Savoie à la France.

Par le traité de Paris, le 30 mai 1814, le Faucigny, le Chablais et Carouge sont restitués au duc de Savoie, la France conservant à cette date, le reste du duché.

Suite au plébiscite du 22 et 23 avril 1860, la Savoie devient française. Le Faucigny est compris dans une grande zone franche pouvant commercer librement avec Genève.

Ruines du château

Ruines du chateau de faucigny

Ruines du château

Ruines du chateau de faucigny

Ruines du château

Bibliographie : Le Faucigny, toit de l'Europe, par Claude Castor - Société Savoisienne d'Histoire et Archéologie, Chambéry.

Guy Lucien - Bonneville et ses environs - Res Universis

ASSOCIATION
Chez Mme Mouthon - 57, allée de Villy 74130 CONTAMINE-SUR-ARVE
Copyright © 2005 - 2017- Tous droits réservés

compteur internet