JUMELAGE
BEAUMARIS - CONTAMINE/ARVE ?

Ayant découvert des relations architecturales entre les châteaux du Pays de Galles et l'église de Contamine-sur-Arve, l'association "Les Amis de la Grande Maison" prend l'initiative de contacter les représentants des lieux où se trouvent ces fameux châteaux.

Suite à la réponse de la municipalité de Beaumaris, un projet de spectacle Outre-manche s'élabore, mais n'aboutira pas.

En 1996, la mairie de Contamine-sur-Arve diffuse un "bulletin d'information spécial" expliquant les raisons d'un éventuel jumelage entre les deux communes :

L'idée lancée d'un jumelage avec une ville du Pays de Galles nous est apparue comme un mouvement audacieux et pourquoi pas prometteur ; Les liens qui nous unissent déjà avec Beaumaris ne doivent rien au hasard d'une rencontre au coin d'un pub ou d'un bistrot.

Ces liens cherchent leurs racines dans le travail et la sueur des artisans du XIII° siècle, puisque les Savoyards, alliés des Anglais, édifièrent entre autres, le château de Beaumaris afin de contenir les assauts des Gallois, défendant leur territoire.

Avec le même savoir, la même technique, ces mêmes artisans construisirent, sous les ordres de Jacques de Saint Georges, l'église de Contamine, qui comportait alors deux travées de plus… Un jumelage avec Beaumaris nous apparaît comme le geste que chacun de nous peut tenter pour rester avec son temps et dans son époque au sein d'une Europe volontaire et identifiée, jalouse de ses richesses géographiques, linguistiques, économiques, culturelles et ethniques, jalouse, mais ni bornée ni égoïste et chaque pierre que chacun d'entre nous est prêt à apporter à l'édifice européen a sa couleur et n'est ni spécialement une pierre blanche, ni spécialement une pierre noire, mais avant tout une pierre de bâtisseur.

Les jumelages de communes sont nés au lendemain de la 2ème Guerre Mondiale. Il fallait éteindre les vieilles rivalités, les rancoeurs, les rivalités qui avaient jusque là divisé les pays européens.

La commune semble être le terrain idéal de rencontre et de rapprochement des peuples européens, la collectivité locale est une structure que nous appréhendons dans notre vie quotidienne, parce que sa taille géographique, son organisation et sa gestion concernent chacun d'entre nous dans sa vie quotidienne.

Le jumelage, c'est aussi une complémentarité entre ces communes, qu'elles soient de plaines ou de montagnes, rurales ou citadines.

Certaines idées reçues sur le jumelage ne doivent pas étouffer l'esprit de découverte que chacun peut en espérer.

La distance entre les communes est souvent considérée comme un obstacle, le coût du transport peut rendre moins fréquentes les occasions de rencontre. Cet inconvénient n'est pas forcément un obstacle à la qualité des échanges.

L'aide communautaire aux jumelages vient corriger ce déséquilibre financier en apportant un soutien appréciable et d'autant plus important que les communes sont éloignées, de même la Communauté Européenne subventionne les manifestations entre communes jumelées.

Le coût moyen annuel d'un jumelage, d'après les statistiques est de 3 francs par an, par habitant.

La base de lancement et le carburant du jumelage pourraient être les échanges scolaires, mais s'il veut durer le jumelage ne doit pas s'appuyer uniquement sur des actions à caractère scolaire, sauf à prendre le risque de s'essouffler rapidement, faute d'y associer les associations locales, et chaque savoyard partenaire potentiel d'un gallois.

La similitude n'est pas forcément favorable : le choix d'une commune ayant les mêmes problèmes ne constitue pas forcément une motivation positive et peut cantonner ces deux dernières dans une succession de réunions banales, sans que la population soit partie prenante, et sans débouché véritablement enthousiaste.

Donc le jumelage de Contamine et de Beaumaris, à travers les liens historiques déjà tissés sept siècles en arrière, peut si sa population le souhaite, si ses élus s'enthousiasment, être une source régénérant, pour agrémenter la vie quotidienne de chacun, par le biais de ses associations et les initiatives collectives et personnelles."

Des délégations municipales contaminoises font des voyages à Beaumaris, et des Bimarencians sont reçus ici à plusieurs reprises.

Mais hélas, ces relations se briseront au début de l'année 1997, au grand désespoir des gens de Beaumaris.

Le jumelage n'a donc pas eu lieu et l'association "Les Amis de la Grande Maison" était la seule représentante de Contamine pour fêter la commémoration du 700° anniversaire de la création de Beaumaris et de la construction de son château.

ASSOCIATION
Chez Mme Mouthon - 57, allée de Villy 74130 CONTAMINE-SUR-ARVE
Copyright © 2005 - 2017- Tous droits réservés

compteur internet